La Musique

R.I.C.

Ces trois gars n’ont peur de rien. Pas de la sueur, déjà. Celle qui aiguise leurs sens et les a fait plancher sans broncher « pendant 300 jours » sur leur nouvel album. Biberonnés à la scène, Kolia, Olivier et Afrwu, des Roots Intention Crew (RIC), ont pris le temps de se poser. Observation à nuancer, toutefois.

Le trio bigarré formé dans les couloirs de l’underground parisien dissimule mal son excitation : leur dernier album est sorti dans les bacs le 12 février. Sans chichi mais toujours avec ce goût prononcé pour le bla-bla. Dans son sens le plus noble. Assumé, cet engagement « humaniste et écolo , confirme Kolia, même si on a pris du recul par rapport à notre discours. » Pas question, toutefois, de renier les racines reggae-ragga dancehall et le ton résolument « festif et positif » de cet album métissé. « C’est un peu cliché de le décrire comme ça, convient l’artiste originaire de Yutz, mais c’est l’album du savoir-faire. On a progressé dans la MAO (musique assistée par ordinateur, NDLR) , on a ralenti la diction, bref, il est plus abouti. »

BLAH BLAH , c’est son nom, est produit pour la première fois par BSA Production, sous l’égide de l’éditeur WTPL Music. Cette précieuse collaboration change tout. Elle offre à la nouvelle « pépite » du groupe lorrain une place douillette dans les bacs pour sa sortie nationale.

Côté son, les RIC se sont entourés de 18 musiciens et de plusieurs guests, notamment le guitariste
de flamenco-jazz Kader Fahem ou encore Christophe Rieger, le saxophoniste de La Fanfare en Pétard.
Roots, rock, reggae, dancehall, flamenco, ska, hip-hop… Ce métissage musical fait toute la particularité de ce nouvel opus.

Titres joués par R.I.C. sur Radio-Saint-Palais :

  • Bassin houillé

  • fais le toi-même

  • le ciel et la luna