La Musique

Erik K

Site internet :https://www.facebook.com/Eryke-661722910636414/

Eryk Eisenberg baigne dans un environnement familial où la musique est omniprésente. Après un apprentissage classique, il s’ouvre une respiration en se frottant au jazz et à la musique contemporaine. Sa passion pour les mots le pousse à expérimenter des adaptations de poèmes et d ’œuvres littéraires. Peu rassuré sur ses capacités, il franchit une première porte, celle d ’Alain Vian (compositeur et frère de l ’auteur). Alors qu ’il s’apprête à lui faire écouter ses versions de « Je voudrais pas crever » et « Pourquoi que je vis », ce dernier a déjà rendu son dernier souffle.
Après ce rendez-vous manqué, Eryk E sort son premier album, épaulé par Jean-Louis Murat, qui lui offre 3 textes et assure les parties guitares. A travers les 10 titres de «Seize», Eryk dévoile de grandes qualités de songwriter et une écriture sensible, sincère, un rien mélancolique . Il laisse l ’auditeur en suspension, quelque part entre Michel Legrand et Dominique A.
A l’heure où de nombreux artistes recherchent l’alchimie technologique, Eryk E assume le classicisme, avoue un gout immodéré pour Rachmaninov et Bach. Il se dit aussi inspiré par l’évocation de la fragilité du bonheur chère aux compositeurs romantiques.
Révélation des 17e rencontres Matthieu Côte fin 2016 (3 prix remportés ) et primé lors d ’un événement chanson en Suisse, il attire l ’attention du milieu professionnel, notamment grâce à des prestations scéniques remarquées en ouverture d’Arno et de Mélanie de Biaso.
Il prépare actuellement l’enregistrement d ’un deuxième album.

Discographie : Seize (2015, AP)
Formation : Eryk Eisenberg (chant, piano), Gaëlle Cotte (chœurs), Frédéric «Lézard» Leclair
(guitares), Alexandre Peronny (violoncelle)