Festival Crescendo 2017

Du 13 au 19 août : vivez le off puis le in de la 19e édition du festival Crescendo

le rock progressif, C’ QUOI ?  

Le sommet de la popularité du rock progressif se situe dans la seconde moitié de la décennie 1970. Des groupes comme Pink Floyd, Jethro Tull, Emerson, Lake and Palmer.Magma, Gong, les Mothers of Invention, Gentle Giant, King Crimson, Dzyan ou autres Carpe Diem qui, tout en offrant des éléments jazz, restent encore aujourd’hui inclassables.

Bien loin du jazz le rock progressiste ? Sans doute. Plus proche du rock, du folk, voire de la musique classique symphonique, c’est certain !

Mais des connections avec le jazz-rock, sous sa forme binaire et donc la plus énergique, existent néanmoins. Les musiciens par exemple sont souvent des virtuoses parfaitement capables d’improviser lors d’un concert sur les longs thèmes à tiroirs et certains d’entre eux flirtent à l’occasion avec le jazz ou même, dans certains cas, mènent une double carrière.

Ainsi, le batteur Bill Brufford des groupes Yes et King Crimson enregistre régulièrement des disques de fusion en compagnie de Django Bates  ou même du jazz acoustique dans le style d’Oregon. Phil Collins était à la fois batteur de Genesis et d’un groupe de fusion nommé Brand X  avant de rassembler à la fin des 90’s un big band de jazz et d’interpréter quelques-unes  de ses compositions dans un style swing des années 40.

Certains groupes progressistes sont évidemment plus proches du jazz rock que d’autres. Colosseum s’imposa à la fin des années 60 avec une fusion ambitieuse de rock, de jazz et de blues qui en surprit plus d’un. A partir de son deuxième album, Soft Machine évoluera aux confins de l’improvisation et du jazz et finira même par verser dans un jazz rock plutôt conventionnel avec l’arrivée des guitaristes Allan Holdsworth et John Etheridge. Issu comme Soft Machine de la scène de Canterbury, Caravan s’impose dès son second disque grâce à un son très particulier et des medleys de thèmes divers incorporant de longues improvisations entre jazz et rock.

et le festival crescendo alors ?

Retrouvez une série de clips vidéos réalisés par woitek skop sur YouTube en tapant festival crescendo.

Sur la paisible esplanade du Concié, Crescendo a bien grandi depuis ses débuts en 1999 où une poignée de passionnés ont créer un festival dédié à promouvoir une musique née dans la fin des années 1960 – début 1970 auprès d’un public aussi bien averti en la matière que néophyte.
Ces irréductibles Progueux, tous membres de l’association Crescendo, se démènent et sondent le monde entier afin de vous offrir la crème de la crème en matière de Prog sur plusieurs soirées qui se veulent représentatives de toutes les tendances du Prog et même au – delà ! Cette édition 2017 du festival in est constituée à 100% d’inédits.
sur le site du festival …
« Crescendo »  prend vie sur l’Esplanade du Concié, avec une scène placée face à l’océan ainsi que tout un village proposant diverses marchandises, une restauration préparée par nos bons soins, des bières artisanales venant du pays Royannais ainsi que notre propre boisson : le Pink Fluid !
 Mais également la possibilité de rencontrer les groupes programmés sur le festival à leur stand situé près de la scène. Nous réservons une partie de l’esplanade au stationnement gratuit de votre véhicule.
PROGRAMMATION 2017

festival « off » un clin d’oeil au années 70’s

Dimanche 13 août
21h-22h30 : place de l’Océan, soirée off du festival Crescendo avec Children in paradise. childreninparadiseofficial.tumblr.com/
Il est des groupes qui ne rentrent pas dans les cases, des groupes pour lesquels une étiquette ne pourrait nous donner qu’un aperçu infime et si réducteur de leur potentiel poétique et musical. Children in paradise est de ceux là. Il s’agit ici d’un groupe dont, ni le soft rock cousu sur du velours d’un côté et du satin de l’autre qu’ils avancent avec une manière progressive si singulière, ni le folk celtique qu’ils arborent fièrement pour asseoir leur identité et ancrer leurs racines dans une personnalité au caractère si fort ne peuvent arriver à la cheville d’une vocaliste au talent si grand et à la douceur si  incommensurable.

22h45-23h45 : place de l’Océan avec Anaïd

Anaïd, c’est une histoire. Une invitation au voyage où se mêle la mélodie, le rythme. Tout est composition. Anaïd, c’est une musique pas comme les autres. Avec une voix parfois grave ou limpide. Sans texte, où l’improvisation joue son rôle à travers un langage inventé. Anaïd nous étonne et puis on se laisse porter, on se surprend même à rêver.Du vibraphone à la batterie, du clavier à la basse et de la guitare électrique à la voix. Anaïd, une alchimie familiale qui depuis trois ans, reprend du flambeau. Après des années de silence. C’était évident pour ces trois compositeurs, toujours en effervescence. Afin de vous emmener dans leur univers.

Lundi 14 août
15h-19h : sur le site du phare de Terre-Nègre, off du festival Crescendo avec « Les voyages sonores ». Que ce soit à terre, sur l’herbe ou au-dessus de l’eau, cette proposition offre au public une approche contemplative, intime et sensible des paysages. 3 musiciens solos livrent un live de 30 mn. Les interventions solos sont entrecoupées par les sets d’1 DJ à terre. Vivez également 2 expériences sonores dans 2 carrelets. Gratuit.

Jeudi 17 août
20h-minuit : esplanade de la Grande Côte, soirée dansante spéciale 70’s – soirée off du festival Crescendo avec DJo.

festival « in »

Le festival Crescendo a besoin de bénévoles !!!

Si vous voulez aider au bon fonctionnement de votre festival, où les rires et la bonne humeur sont au rendez-vous, n’hésitez pas à nous donner vos coordonnées et vos disponibilités :

http://www.festival-crescendo.com/benevoles.php

Vendredi 18 août
17h-minuit : place du Concié, festival Crescendo, festival de rock progressif, petite restauration sur place, concerts gratuits.
17h-18h30 : ouverture du site – Faites votre playlist, rendez-vous au stand Crescendo avec votre mp3 et demandez à dédicacer et/ou à écouter votre morceau de prog préféré sur le système son du festival, face à un panorama exceptionnel.
19h-20h30 : Harvest (Espagne) Rock Atmosphérique, http://www.harvestband.com
Ce quintet ibérique a été formé en 2008 à Barcelone autour de la chanteuse néerlandaise Monique Van Der Kolk par les 2 Jordi catalans : Amela aux claviers & Prats aux guitares. Le trio fut rejoint l’année suivante, pour l’enregistrement de son 1er album : ‘Underground Communauty’ par la paire rythmique Roger Vilageliu (basse) & Alex Ojea (batterie). 2 autres CD ont suivi depuis : Chasing Time en 2012 & Noether Wind en 2014. Les 5 musiciens composent des morceaux se situant dans la mouvance néo-prog du combo britannique Marillion, lui-même influencé au début des années 80 par le grand Genesis de Peter Gabriel. Elle devrait plaire au plus grand nombre.
21h-23h : Pat O’May (France) http://patomay.com
Natif de Rouen, ce Guitar-Hero s’est exilé en Bretagne en 1989. Ce qui lui a permis de lancer véritablement sa carrière en mélangeant son hard-rock d’origine, pour lequel il s’était déjà fait un nom en Normandie, à la tradition musicale celtique. Ainsi, pour certaines de ses compositions, ce barde électrique n’hésite pas à faire appel aux bagads bretons traditionnels pour leur orchestration. Ayant succédé à Dan Ar Bras pour accompagner le populaire Alan Stivell, sa musique se place dans la continuité d’un Folk-Rock électrisé de Métal-Prog. Soyez sûrs qu’avec de telles racines Pat O’May et son Band sauront mettre le feu à l’esplanade du Concié !
23h- minuit : bœuf surprise, les groupes du jour se rejoignent pour un happy end…

Samedi 19 août :
17h-minuit : place du Concié, festival Crescendo, festival de rock progressif, petite restauration sur place, concerts gratuits.
17h-18h30 : ouverture du site – Faites votre playlist rendez-vous au stand Crescendo avec votre mp3 et demandez à dédicacer et/ou à écouter votre morceau de prog préféré sur le système son du festival, face à un panorama exceptionnel.
19h-20h30 : Karibow (Allemagne) http://www.karibow.com
Néo-Prog aux lignes de mélodie claires, et aux arrangements complexes voilà comment présenter succinctement le combo Allemand. En décembre 2014, Karibow est récompensé par la presse du meilleur album de l’année pour leur album « addicted ». Depuis ils enchaînent les prix. Le quintet évolue depuis près de 20 ans dans un style rappelant la musique de Toto ou Saga. Ils viennent à Crescendo présenter leur nouvel album qui sortira en juillet « from here to the impossible ».
21h-23h : Karnataka (Angleterre) http://karnataka.org.uk
Prog – symphonique mélodique. Le groupe formé en 1996 sera à Crescendo dans le cadre de la tournée End 2 End Final Europe 2017 et interprétera des titres de leurs albums primés et largement plébiscités par la presse « The Gathering Light » et « Secrets of Angels ». Leur musique progressive symphonique est fortement teintée d’influences celtiques, menée par une chanteuse ayant effectuée des tournées mondiales avec les compagnies Riverdance et Lord of the dance. Le groupe est composé de 5 musiciens d’origines diverses, ce melting pot culturel rend leur style unique et reconnaissable immédiatement.
23h-minuit : bœuf surprise, les groupes du jour se rejoignent pour un happy end…